Etre un dessinateur industriel…

image du site http://www.ies-belgium.be/

La mission d’un dessinateur industriel consiste à représenter l’objet à fabriquer. Son intervention touche tous les secteurs industriels. Désormais, il nécessite de bien maîtriser certains logiciels de dessin comme le CAO et DAO pour mener à bien son travail. En général, il travaille pour le compte d’un bureau d’études.
Le dessinateur industriel doit être méthodique. Il doit aussi avoir un sens aigu de l’observation et de la précision. Son domaine de travail nécessite la maîtrise et la connaissance de certains codes et normes en vigueur.
Quelles formations ?
Du bac pro au BTS/DUT et à la licence pro, pour devenir un dessinateur industriel, on a plusieurs choix de formation en fonction du secteur qu’on souhaite intégrer une fois dans l’univers professionnel. A titre d’exemple, on peut suivre une formation pour obtenir un MC pour devenir dessinateur en construction mécanique. On peut aussi se former pour avoir un BTS CRC pour la conception et réalisation de carrosseries ou encore un DUT GMP pour un diplôme en génie mécanique et productique.
Dans tous les cas, un étudiant qui désire occuper ce poste plus tard doit dorénavant avoir une bonne base en informatique si ce n’était pas encore nécessaire il y a quelques années.
Evolutions et salaires
Un dessinateur industriel peut devenir un chef de projet, un responsable de service maintenance ou un responsable de bureau d’études selon la mobilité de l’entreprise ou encore la promotion interne.
En ce qui concerne le salaire, cela varie selon l’employeur. En moyenne, un dessinateur industriel débutant gagne 2 200 euros bruts par mois.

Partagez-la fiche sur les réseaux sociaux : Twitter Facebook Google Plus email Scoop.it